Interview #2 : Barth

Interview #2 : Barth

Cook&Run c’est aussi des copains et des copines, des gens rencontrés au cours de runs, autour d’une discussion enflammée pour savoir quel est le meilleur restaurant, pour savoir quelles pompes il faut mettre pour un marathon, ou encore pour un 10km, mais aussi pour parler de truffes au chocolat ou encore du trop de sel dans le risotto de tel resto. Bref ici j’ai décidé de mettre en avant les gens qui m’entourent et qui me motivent a poursuivre le running comme la cuisine.

IMG_20141109_154836On continue avec Barth, lui aussi rencontré chez #boostsentier, il m’a convaincu de me mettre au crossfit … avec les résultats qu’on connait (-45kg sur la balance) alors il ne pouvait pas couper à l’interview.

– Comment et pourquoi es tu venu à la course à Pied ?
Oula bonne question ! A l’origine, je n’aime pas du tout courir et j’associais vraiment la course à pied à un sentiment d’ennui. Je faisais du Crossfit à haute dose, un sport dans lequel l’athlète cherche à être le plus performant et complet dans toutes les composantes physiques (force, endurance, souplesse, résistance etc.) et un ami m’a fait remarquer que la course à pied c’était quand même la base de l’entrainement et que l’on ne pouvait pas être « complet » sans courir. Suite à cela, un beau jour d’été, j’ai décidé de relever un vrai défi. Celui de courir un marathon.

– Qu’est ce qui continue a te fait courir ? les belles filles ou le culte du corps ?
Hahaha les jolies filles y sont pour beaucoup faut bien le reconnaître ! Mais plus sérieusement, j’ai goutté au fruit et me voila maintenant accro. Ce sont les défis de plus en plus fous qui me motivent,c’est surement pour cela qu’on s’entend bien hein 😉

– Ton premier fait d’armes?
Mudday 2013 entre copains, 1 semaine de courbatures et la promesse de remettre ca au plus vite.IMG_20141019_154909

– Le fait d’armes dont tu es le plus fier ?
Le triathlon de Paris ! Je m’y suis retrouvé complètement par hasard. Quelques mois auparavant, je ne savais même pas nagé. Et quand je dis « ne pas savoir nager » c’est que Eric Moussambani est une star à coté de moi … Alors quand je suis sorti de ce bassin puant, plein d’algues, c’était déjà une énorme victoire sur moi ! Pour le reste, traverser Paris en vélo et arriver sous la tour Eiffel dans un finish de folie à tes cotés, c’était tout simplement magique !

Ton meilleur souvenir?
Le marathon de Paris sans hésiter ! Je l’ai couru à la cool dans le but d’emmener mon copain Aurélien au bout et d’en finir moi aussi avec les 42,195km. C’était que du bonheur, surement un des plus beaux jours de ma vie. L’ambiance, le parcours, les supporters, la fierté de terminer une telle épreuve … J’attends le prochain avec impatience

– Et le pire ?
Aucun, si je cours c’est pour prendre du plaisir uniquement. Si je n’en prends pas, je n’irais pas au départ de la course. Cela ne m’est pas encore arrivé et j’espère ne jamais avoir à me défiler.

IMG_5483– La ou les courses ou on est sur de te croiser cette année ?
Mon programme est déjà fixé jusque fin 2016 !
– Spartan Race Beast au Castellet 2015
– Marseille Cassis 2015
– Marathon de La Rochelle 2015 avec toute la team #boostsentier cela va être dingue !
– Half IronMan Barcelona 2016
– La Mascareigne de la Réunion 2016

Si l’envie me vient, je rajouterai surement quelques 10K et un triathlon 😉

– Avec toi c’est plutôt cooking ou running en amoureux ?
Les deux ! J’adore cuisiner et courir donc autant tout partager 🙂IMG_20141019_161018

– Un conseil cooking et un conseil running pour les lecteurs ?
Pour les deux : que cela reste un plaisir !

– Une question pour le prochain qui répondra ?
Quand est ce que tu m’offres une bière ?

Une réaction au sujet de « Interview #2 : Barth »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *