Road to marathon : La Rochelle Here I Come

Road to marathon : La Rochelle Here I Come

Beaucoup d’entre vous le savent déjà, j’ai couru deux marathons en 2015 (Paris et la Rochelle). Ce fut une révélation et depuis je nourris le secret espoir d’en recourir un. J’avais d’ailleurs fait une belle prépa pour le marathon de Paris 2016 qui s’est soldé par une revente du Dossard pour cause professionnelle.

Pendant cette préparation j’avais réalisé le besoin de me canaliser et d’apprendre a mieux me connaître pour enfin abaisser mes temps sur toutes les distances. J’avais réalisé un semi pas tout à fait accompli mais le passé appartient au passé.

Fort de l’expérience de la préparation marathon de janvier a avril, j’ai décidé de faire appel au même coach. J’ai nommé le grand, le beau, que dis-je l’exceptionnel Vincent.
12291149_10153265371797671_6543521248770800992_o
Il a su me guider une première fois, pourquoi n’y arriverait-il pas ce coup-ci ?

12710747_10153391517807671_7031925271372641601_oJ’ai commencé mon plan il y a maintenant 10 jours et même si je savais d’avance que ça allait faire mal, je ne m’attendais pas a tant de difficultés.
Le fractionné et moi nous étions quittés d’un commun accord (j’étais plus d’accord que lui) et franchement y revenir a été une sensation étrange.

Ce goût du sang, le coeur qui bat a tout rompre, le souffle court et l’envie de tout lâcher en plein milieu et cependant trouver les ressources nécessaires (celles qu’on ne soupçonnait même pas avoir) pour faire le programme.

Il faut dire que la première semaine de fractionné s’est faite le long de la plage de Saint-Cast sous un temps idyllique, car il n’y avait pas de piste d’athlé.

Après une première semaine « soft » en terme de kilométrage la deuxième est déjà beaucoup plus intense et promets de laisser quelques traces dans les jambes. Le retour sur le tartan parisien n’est pas des plus agréables par ces températures non plus.

A coeur vaillant rien d’impossible, et je compte bien mettre expression a l’oeuvre pendant les semaines qui me mèneront doucement (pas tant que ça) vers La Rochelle.

Certains poseront nécessairement la question du : Pourquoi retourner à La Rochelle, il y a 12317937_128332977533270_984188613_npleins d’autre marathons très sympa en France et dans le Monde?

J’ai eu la sensation l’année dernière de ne pas arriver la ou je voulais, j’avais certainement eu les yeux plus gros que le ventre, et je pense que retourner a La Rochelle est une bonne occasion de finir cela.
D’autre part j’avais beaucoup aimé la ville et l’ambiance autour de la course, c’est pourquoi j’ai décidé de reprendre le départ de ce marathon précisément13112765_1729606047297104_6994624919395915920_o

Je vous parlerai de ma prépa qui risque d’être fort exigeante mais qui je l’espère m’amènera a terminer en meilleur état que l’année dernière. (Hein marguerite?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *