FX ultra : Chronique du bout du monde – MDS Pérou jour 6

FX ultra : Chronique du bout du monde – MDS Pérou jour 6

30 novembre : aPérou

Buenos dias !

A l’heure où vous lisez ces lignes, je suis probablement encore en train de faire mumuse dans les dunes de sable de l’étape 4 longue de 68,4km. L’arrivée se fera au bord de l’océan Pacifique et croyez-moi, après 20h et des brouettes à cavaler et 4 jours sans me laver au sens  »propre » du terme, je compte bien m’y ruer !

Pour me suivre >>> dossard 322 ou mon nom

            

Truc rigolo de cette étape: les élites partent 2h après nous et vont donc nous avaler en mode troupeau de gnous qui fonce sur Simba dans le Roi Lion. Ah tu l’avais oublié cette scène hein ? #rightinthechildhood

Du coup j’ai fait un pari avec mon nouveau best buddy Geminidas : 4h pour me rattraper. L’enjeu ? Une bière. Vous n’imaginez pas la valeur d’une bière fraîche dans le désert. On a failli tous se battre pour en avoir une ce soir à l’aPérou. Ouais, j’ai sorti la blague devant des journalistes qui bossent tous pour les plus gros médias du monde. Ma carrière est foutue. #worthit

Pour revenir aux événements de la journée, ils ont été étonnamment peu nombreux pour une fois. L’étape s’est très bien déroulée pour tout le monde. Enfin à quelques détails près :

  • Jean-Mimi qui ensable son 4×4 en arrachant limite un des pneus à 1km de l’arrivée
  • Jean-Lulu qui, voyant au loin son collègue ensablé, décide par solidarité de faire de même avec son gros camion militaire. Dedans ? Oh, 2-3 bricoles : la tente et le matos pour la presse
  • Jean-Pascal qui s’arrête 45min pour aider ses compadre, repart eeeeeeet (je vous la donne en 1000)… s’ensable comme un gros naze 2m plus loin.

Qu’est-ce que j’ai fait pendant ce temps ? Une sieste. Oui parce que j’avais ce qu’il me fallait en photos et j’étais éclaté. Mais on a bien ri avec Aurélien (le community manager) dans la voiture pendant que notre chauffeur Matias l’était beaucoup moins lui forcément… D’ailleurs ce mec est une crème absolue. Il nous a raconté un milliard de choses sur son pays, fait des blagues, a conduit comme un pilote de rallye au coeur des dunes de sable (encore à couper le souffle je ne m’en lasse pas du tout) sans transpirer. Le héros de la journée.

Avant ça, nous avons surtout suivi les derniers de la course pendant cette étape et étions du coup assez relax. Jugez plutôt le flegme suédois de Fredrik, tout fier de sa nouvelle acquisition du matin. Oui parce qu’au bivouac, on a le droit de ramasser et garder tout ce que ceux qui courent… jettent. #elleestpassecremecellela Blague bien naze à part, il y a quand même un teubé qui s’est trimballé un siège de camping d’un kilo dans son backpack pendant 2 étapes. NON MAIS ALLO QUOI ?!

Du coup j’ai ma transition toute trouvée pour vous parler de Yoshizo Yokoyama, notre ami au costume de vache et présentement dernier de la course. Et bien il ne l’avait pas aujourd’hui et j’ai donc gagné mon petit pari héhé Fun fact : il est en fait sponsorisé par une marque de lait. Ceci explique cela. Other fun fact : sa tête de vache en peluche était son seul moyen de protection contre le soleil et il a fini l’étape en sévère insolation et a peu de chances de pouvoir continuer. Dossard 94 si vous voulez le suivre demain. Les mots me manquent ici pour exprimer ma consternation face à l’évidente envie de souffrir de ce jeune homme. #japoooooon

Une fois l’étape bouclée, j’ai pu avancer sur mon boulot tout le reste de la journée, faire de super interviews (des trois premiers mecs en l’occurrence) et photos et appeler le très grand Hippolyte qui a l’extrême bonté de me laisser écrire mes conneries sur son blog. Hats off to you sir !

Je vais vous laisser les copains, il faut que j’aille me baigner dans une mer de NOK avant d’enfiler ma tenue X-Bionic à 1000€ qui ne fait pas aller plus vite que ceux qui portent du Kalenji à 20. Prochain papier dimanche matin mais je vous réserve quelque chose pour demain malgré tout.

See you on the other side fellas,

FX

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *