IronMan de Nice 2018 : from Ironbars to Ironman

IronMan de Nice 2018 : from Ironbars to Ironman

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux (instagram essentiellement) le savent, j’ai pris la décision après avoir pris le départ de plusieurs triathlon de m’aligner au départ de L’ironman de Nice en Juin 2018… J’ai décidé de vous en parler plus ou moins régulièrement sans forcément vous faire un compte rendu détaillé de tous mes entrainements, mais plutôt tout le cheminement qu’il y a autour, la recherche du matériel, etc etc, You In ?

Retour sur le cheminement qui m’a mené a un jour m’inscrire a cette petite folie (c’est pas moi qui le dit, c’est vous):

Nous sommes en Septembre 2014, je pèse à l’époque environ 132kg (je vous en parlais dans l’article sur ma perte de poids), je sors tout juste de prison (je vous en ai parlé sur Médium) et ma vie est une ruine a reconstruire.

Oui mais les fondations ici étaient viciées, j’avais besoin d’un nouveau départ et ce nouveau départ a été la perte de poids … Le sport m’a permis de reprendre confiance en moi, de me dire que je pouvais faire quelque chose de sain pour moi. Quelque chose qui me soulageais et que tirait vers le haut

L’arrivée du Marathon de Paris en 2015 (dont je vous parle ici) m’a permis de clôturer beaucoup de choses, de passer un coup de feutre noir sur ce passé sombre, qui me suivait comme une ombre effrayante.

Cette arrivée a aussi réveillé des rêves de jeunesse.

Mon Papa avait des amis qui étaient athlètes de haut niveau en Triathlon et les voir mener de front une vie professionnelle remplie et une vie sportive accomplie me donnait envie d’essayer ce sport et pourquoi pas un jour de m’y confronter pour de bon

Bref tout m’attirait dans le triple effort et le marathon que je venais d’achever m’ouvrait des portes insoupçonnées jusque là.

2016 : un premier triathlon

Plusieurs hésitation en 2015,( suis-je prêt?, ai-je vraiment envie?, ne suis-je pas encore un peu trop gros? j’ai pas les finances nécessaires ) ont raison d’une inscription a un tri.

tu la voies notre motivation ?

Alors en 2016 j’ai pris part a mon premier triathlon, à Chantilly, une révélation, le contact de l’eau, le vélo qui te brule les jambes et pourtant il faut terminer à pied. c’était un format olympique mais déjà le format Half Ironman (1,9k Natation/ 90k vélo/ 21k course à pied) me fait de l’oeil.

Oui mais c’est la fin de saison qui se pointe et je n’ai pas forcément le temps pour faire une préparation sereine pour ce type d’épreuve alors je me dit que 2017 sera l’année du tri ou ne sera pas.

2017: Citius, Altius, Fortius

Plus vite, Plus Haut, Plus fort, c’est pas moi qui le dit (encore une fois) Mais la devise olympique.

En cette année ou je VEUX participer a un Half Ironman, je choisis précautionneusement mes objectifs et décide de courir beaucoup moins les dimanche, et de me concentrer sur quelques courses qui me permettront de m’améliorer.

Je choisis le Semi Marathon et le marathon de Paris pour le début de saison et ensuite ma préparation tournera autour du Tri de Paris (format M) dont j’ai pris le départ avec mon cousin César (mesdames trop tard, il est déjà pris) et d’une prépa estivale pour le format Half Iron de Chantilly.

Paris fut une belle réussite et Chantilly un re-révélation.

Oui je suis capable de terminer une épreuve d’endurance aussi exigeante et d’avoir encore envie Oui je suis capable d’avoir encore un peu de jus a la fin.

2018: From Ironbars to Ironman

Alors, au milieu des larmes je me suis souvenu de ce rêve de gamin, « un jour je prendrai le départ de l’ironman de Nice »
Et c’est le 6 septembre 2017, 3 ans tout pile après ma sortie de prison, après avoir longuement muri le projet que je me suis inscrit à l’ironman de Nice 2018.

Avec une seule envie au fond, passer des barreaux de fer à l’homme de fer …

Il me reste exactement 187 jours pour être prêt … L’entrainement est bien entamé, vous me suivez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *