Triathlon : bien préparer ses transitions

Triathlon : bien préparer ses transitions

Ça y est la saison de triathlon va commencer. Pour certains, cela va être la première, premier dossard, première fois qu’on enfile une combinaison de nage, première fois qu’on enfile une trifonction.
Premiers départs mais aussi premières transitions.

Pour rappel, le triathlon est une discipline qui comporte trois sports à la suite : la nage, le vélo et la course à pied. Qui dit trois sports à la suite dit trois fois plus d’équipement et donc pour vous éviter le stress, je vous ai préparé une petite liste du matériel que j’utilise et les liens (non sponsorisés) pour les trouver. 

A la différence de Kevin Mayer, qui a un léger temps de repos entre chacune de ses 8 à 10 épreuves (lol) avant de monter sur le podium, nous, nous enchainons les sports sans pause et n’avons qu’un maigre espoir de titiller le haut du classement.

Alors pour espérer gagner quelques précieuses secondes voire minutes, voici un pense-bête pour mieux gérer les transitions en triathlon.

A vos trifonctions !

Les transitions, comment les préparer

Pour bien préparer ses transitions il faut savoir sur quel « type » de triathlon on s’engage, pour cela j’en identifie deux :

  • Ceux dans lesquels les transitions se passent toutes au même endroit, (type Chantilly) et donc tout votre matériel se trouve au même endroit dans une petite caisse.
  • Ceux dans lesquels les transitions se déroulent à deux endroits différents (type Paris) et oú il faudra donc séparer son matériel en plusieurs sacs avant de le déposer.

Perso j’utilise un bac de rangement, que j’ai acheté en magasin de bricolage comme celui ci pour les triathlons oú toutes les transitions se passent au même endroit.

Pour préparer mes transitions, je fais la liste de tout le matériel dont j’ai besoin pour TOUT le triathlon que vous pouvez retrouver ici.

Les transitions, comment les aborder

Pour savoir comment j’aborde mes transitions, je fais le « film » de ma course et pour être tout à fait certain je note tout (bon maintenant je me suis fait un petit fichier sur mon ordinateur), même les détails qui me paraissent stupides:

Cela me permet de ne rien oublier alors même que j’aborde ma troisième saison de triathlon. Et cela me permettait au début de faire la liste du matériel dont j’avais besoin. On peut appeler ça de la visualisation et beaucoup de pros le font également, pas uniquement en tri d’ailleurs.

Les transitions, comment s’y préparer

Pour se préparer aux transitions rien de mieux que la pratique.
Cela pourrait paraitre surprenant mais essayez à plusieurs reprises à la maison ou lors de vos entrainements de vous y habituer.
Certains plans d’eau permettent de garder à proximité tout votre matériel sans trop de soucis.

Au début, j’étais si inquiet pour le déroulement de mes transitions que j’ai essayé a plusieurs reprises à la base de loisirs de Torcy.
Ils ont là-bas des porte-vélos semblables à ceux des triathlons et cela m’a permis de m’habituer à mettre en place mon matériel d’une certaine façon.

Alors, prêt?

En vrai, malgré mes entrainements je ne me suis jamais senti assez prêt.
Et pourtant c’est bien la répétition et la routine qui on fait de mes transitions des moments plus simples et moins stressants…
Cependant, la routine ne doit pas t’empêcher de toujours re-vérifier avant le départ que tout ton matériel est présent…

ON EST JAMAIS ASSEZ PRUDENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *