Ironman de Nice la préparation…

Ironman de Nice la préparation…

Vous le savez Hippolyte prenait le départ de l’Ironman de Nice Dimanche 24 juin. Un Highlight de sa vie sportive et personnelle, il revient pour nous sur cette course défiant toute concurrence et sa préparation un peu bancale.

Pour parler de cet Ironman il faut revenir quelques années en arrière… Au 6 septembre 2014 pour être tout à fait précis. Je sors alors d’une période très noire de ma vie et je veux à tout prix m’en sortir.
M’en sortir passera par le travail, par la perte de poids, mais surtout par le sport. Dans ma tête un plan se dessine tout seul :
– reprendre la course a pied
– faire un Marathon
– reprendre le vélo que j’avais abandonné depuis des années
– me mettre au triathlon
– et enfin participer à l’ironman de Nice.

Il m’a fallu un peu de temps pour me mettre au tri. Le marathon me suffisait au début et l’idée de me battre tous les jours sur la piste pour devenir meilleur était super jusqu’au jour où faire le hamster a commencé à sérieusement me barber.

J’ai donc repris le vélo en achetant un fixie et en me déplaçant uniquement à Vélo dans Paris. Cela m’a permis de découvrir un nouveau style de vie qui me plait plus que de faire la sardine aux frais de la RATP.

En cumulant la course à pied et le vélo il ne restait plus qu’a ajouter la piscine pour me mettre au triathlon, ce sport qui m’attirait depuis que Victor Debil-Caux m’en avait parlé. L’objectif à long terme étant à l’époque de participer avant mes 30 ans à L’ironman de Nice.

Quelques triathlons dans l’escarcelle et je m’inscris à Chantilly pour l’half Ironman de 2017 que je réussis plutôt bien et qui me donne presque l’assurance d’être « prêt » pour doubler la distance.

L’ironman ca a un coût

Nous sommes le 14 septembre 2017 et je prends la décision de m’inscrire pour vivre mon rêve. Comme je ne suis pas certain de pouvoir en être capable (je doute beaucoup de mes capacités) je prends l’option paiement en trois fois.
180 en septembre
180 en Novembre
et 180 en Janvier
auxquels il faut ajouter a chaque fois 9% de frais de transaction…
Cela fait environ 590€ rien que pour l’inscription.

Si le lissage en trois fois passe plutôt bien dans mes comptes cela fait tout de meme une somme et à partir de Janvier, j’étais désormais certain de participer.

L’ironman ca demande de l’entrainement

L’entrainement a commencé véritablement lors d’un weekend à Grenoble où je découvre le vélo en montagne. Pour ne pas vous mentir j’ai pris un petit coup sur la caboche. Moi qui pensais rouler plutôt correctement, je me suis retrouvé capot ouvert dès les premiers kilomètres de montée et j’ai souffert le martyr jusqu’à la fin (merci Nico).

L’idée d’enchainer les sorties longues ne me plaisait guère et pourtant je m’y suis tenu pendant un bon moment.

Novembre et Décembre me permettent de faire du volume à vélo d’autant plus que ces mois là ne sont pas trop froid. A côté des sorties longues, je me déplace exclusivement à Vélo dans Paris. Ce qui me fait tourner à une moyenne de 350km par semaine environ.

Pour la Natation, l’épreuve qui m’effraie le plus, parce que, comme dirait le maitre nageur qui me donne quelques conseils, je suis un parpaing doublé d’une enclume: je repousse le problème le plus loin possible. Genre, c’est bon ça passera. Puis il y a un jour où je me suis réveillé en me disant que le talent c’était bien mais que l’entrainement c’était mieux. Alors j’ai enchainé les sorties à la piscine et j’ai compté les carreaux un bon nombre de fois. (je ne sais toujours pas combien il y en a …)

Pour la course a pied mon entrainement se basera essentiellement sur le marathon de Paris que je ferai « dans les conditions » de l’ironman. J’entends par là que la semaine précédent le marathon- j’ai un peu chargé la mule en entrainement et en travail pour ressentir une fatigue certaine et voir si j’étais capable de néanmoins courir 42km.

Les sorties longues et fractionnés ont été réalisés avec Clémence (merci ma chérie) et après qu’elle eut terminé son marathon j’ai essayé de continuer seul mais à vrai dire je n’ai pas tout à fait réussi et j’ai surtout réalisé des transitions après mes entrainements vélo qui n’allaient jamais plus loin que 15km.

L’ironman ca demande un peu de valise

Une fois l’entrainement réalisé, il ne reste presque qu’à préparer la valise. On ne va pas se mentir, ça demande de l’organisation et un peu beaucoup de sang froid.

Démonter un vélo sans perdre les réglages qui nous ont réussi en 8 mois, ne pas abimer le dérailleur en mettant le vélo dans la valise spécifique. Nicolas me sera d’une grande aide pour tout ça parce qu’en vrai je flippais comme pour mes derniers examens d’école.

En parlant de valise spécifique pour les vélos, faut quand même vous préciser que c’est compliqué à trouver et qu’il m’a fallu plusieurs annonces de recherche pour enfin m’en faire prêter une (le prix d’achat étant prohibitif). Merci Elodie pour ce prêt qui m’a sauvé un peu la mise.

Puis ensuite il y a tout le matériel à emmener (je vous ferai un article spécifique là dessus plus tard) . Casque, chaussures, ravitaillement gourdes et tout le tralala font de la préparation de la valise un moment stressant et rendant facilement votre salon en un bazar innommable .

L’ironman c’est une organisation aux petits oignons

Choisir entre le train, l’avion et la voiture.
Choisir entre un Airbnb et un hôtel.
Toutes ces questions qu’il faut se poser quelques semaines avant le grand départ au risque d’une montée de stress.
J’avais choisi sur les conseils de mon Papa de prendre l’avion pour éviter la fatigue due au voyage.
Oui mais voila pour mettre le vélo en soute, c’est un peu la bataille sur les sites internet des différents transporteurs. Un passage à la boutique Air France quelques semaines plus tôt me permettra de résoudre le problème en quelques minutes.
Sachez que pour un vélo il faut compter 40€ de supplément à l’aller et au Retour.
Au final, en prenant mes billets un mois à l’avance l’avion me revient moins cher qu’un aller/retour en train.

Pour le logement j’avais choisi depuis un bon moment la solution du Airbnb qui me semblait le mieux coller à mon besoin d’espace pour remonter mon vélo et pour toutes mes valises pour l’ironman.
Par ailleurs ça restait la solution la plus économique (je vous ferai un article sur le budget assez rapidement).
J’ai jeté mon dévolu sur un appart dans le centre a 15 minutes a pied du départ de la course. (Merci Mahaut et Papa qui ont géré les urgences au dernier moment avec les propriétaires).

Vous me suivez, on va à Nice ?

3 réactions au sujet de « Ironman de Nice la préparation… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *